Central Incendie, Testeur de détecteur, Transmetteur GSM, Vidéosurveillance

Ornicom vous propose une très large de gamme de produits de Sécurité

Détection Incendie & Matériel de Test, Evacuation des fumées, Détection de Gaz ATEX, Vidéosurveillance, Alarme Intrusion, Contrôle d'accès, Signalisation, Câblage

Transmetteur GSM/GPRS/IP, Simulateur de ligne de Tellsystems

Tous les modèles de détecteur de Flamme Spectrex

centrale incendie | testeur détecteur incendie | transmetteur gsm

Informations sur les extincteurs

Dispositions légales

0. Introduction.

Des extincteurs d’incendie sont les appareils qui sont destinés à l'extinction des incendies dans les premiers stades. On dispose des extincteurs portables, fabriqués conformément à la série de normes et de feu EN3 et des extincteurs mobiles selon la norme EN1866. Leur capacité d'extinction est déterminée par les feux dirigés pour la classe A et B, conformément au EN2. La capacité d'extinction est utilisée dans ce document pour la détermination de la répartition des extincteurs dans les bâtiments.
Il est important que la protection d'un bâtiment contre l'incendie doit être considéré comme une seule entité. Des extincteurs portables sont importants, mais seulement une partie d'un ensemble de ressources qui seront déployés. Leur présence rend les autres équipements de protection pas redondants, tels que des extincteurs mobiles, des colonnes montantes, des bobines, des gicleurs d’incendie, des couvertures de feu et des autres systèmes automatiques et manuels.
Des extincteurs portables sont utiles dans les premiers stades d'un incendie, lorsque leur portabilité et leur disponibilité directe permettent une attaque rapide. On ne peut pas s'attendre à être en mesure de gérer un grand incendie, depuis ce sont des premiers outils essentiellement d’une capacité limitée.
Cette norme suppose d'abord qu’une disposition risque d'incendie est créée, par lequel le lieu, la classe des incendies et les conséquences possibles sont identifiés. Il n'y a pas de contradiction entre les dispositions de cette norme et les dispositions de la norme ISO11602-1:2000 Portable and wheeled extinguishers part 1: selection and installation. Les dispositions de la norme ISO sont complétées par des règles supplémentaires conformément à la législation, les règles et les pratiques applicables en Belgique.

1. Terrain d’application.

Cette norme concerne le choix et la mise en place des extincteurs portable et mobile dans les bâtiments à des fins résidentielles, industrielles, commerciales ou publiques. Les exigences sont fondées sur la capacité d'extinction des extincteurs conformément aux EN3 et EN1866, qui peut être utilisé pour la protection des bâtiments, des installations et leur contenu.
Cette norme ne fournit pas les exigences pour la protection des maisons unifamiliales, les véhicules et les logements mobiles comme les caravanes et pour les travaux de construction comme les tunnels, les châteaux d'eau et d'autres constructions inhabitées.

2. Références normatives.

Cette norme contient des références à d'autres publications, qui peut ou ne peuvent pas être à jour. Ces références normatives sont aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées ci-dessous.
Pour les références datées, les modifications ultérieures ou des révisions des publications de cette norme ne s'appliqueront si elles aussi figurent dans la présente norme par un amendement ou une révision. Pour les références non datés, le dernier numéro de la demande de la publication visée s’applique, y compris les modifications.
EN 2 : Classes de feu
EN 3 : Extincteur portable
EN 1866: Extincteur mobile
EN 25923 (ISO 5923) : Lutte anti-feu; Agents d’extinction; dioxyde de carbone
EN 615 : Exigences de poudre sèche (à l'exception de poudre sèche de feu classe D)
EN 1568 (alle delen) : Agents d’extinction; Concentrés de mousse
NBN S21-050: Examens et l'entretien des extincteurs portables

3. Définitions

- Agent d’extinction: l’ensemble d’une ou plusieurs substances contenues dans l’extincteur et duquel l’action provoque l’extinction.
- chargement d'un extincteur: la masse ou le volume d’agent d'extinction dans l'extincteur.
- classe de feu: voir EN2
- liquides inflammables: liquides de substances et préparations qui sont, au point d'éclair, inférieures ou égales à 55 ° C
- liquides combustibles: liquides substances et préparations qui sont, au point d'éclair, inférieures ou égales à 100 ° C, mais supérieures à 55 ° c. Le point d'éclair est déterminé conformément à la norme ISO 2592 : 2000.
- Unité d’extinction: base de puissance d’extinction d'un extincteur, voir l'annexe A.
- unité de protection: nombre de m2 de plancher d'une zone qui peut être protéger par une unité d’extinction.
- personne compétente: voir NBN S21-050
- responsable de la société: voir NBN S21-050

4. Dispositions générales.

4.1. Objectifs.

Des extincteurs portables et mobiles sont premiers ressources d'intervention en cas d'incendie. Ils sont équipés en vue de limiter l’ élargissement du feu par le combattre dans les premiers stades, et peuvent également être utilisé pour lutter contre un incendie dans le sauvetage de personnes.
Des extincteurs portables et mobiles sont conçus pour être utilisés par des personnes qui ont découvert le feu pour une intervention rapide dans un feu naissant. La quantité de l'agent extincteur disponible, le type et la capacité d'extinction des extincteurs et le délai dans lequel ils sont utilisés, déterminent le résultat.
Rien dans cette norme peut être considérée comme une restriction à l'application de nouvelles technologies ou d'autres arrangements, dans la mesure où ils garantissent un niveau équivalent de sécurité avec l'accord de l'autorité compétente.

4.2. Normes de produit.

Des nouveaux extincteurs portables doivent être conformément à la norme applicable EN3, des extincteurs mobiles doivent se conformer à la norme EN1866. La conformité à la norme sera confirmée par un marque de qualité, (BENOR / ANPI).

4.3.Conditions d’utilisation

Il est important de réaliser que le résultat de l'utilisation d’extincteur portable et mobile dépend largement de la présence de personnes connaissant son utilisation. Il est donc nécessaire que le personnel des sociétés et des institutions est formé et reste formé dans l’utilisation des extincteurs.

5. Conditions de conception

5.1. Choix de l'agent d’extinction

5.1.1. Classes de feu.

Le choix du type d'extincteur est tout d'abord déterminé par la classe de feu dominante dans la zone qui est desservie par l'extincteur. Où plusieurs classes de feu se passent ensemble, le type d'extincteur sera donc être choisi afin que toutes les classes de feu peuvent être traitées.
Les différentes classes de feu sont définies dans la norme EN2. Des incendies dans les installations électriques sous tension ne devient pas classés dans la norme EN2. Le tableau 1 décrit les différentes classes de feu et la classification des extincteurs selon la capacité d'extinction.
Classe de feu Exemple de matières combustibles Classification extincteur:
A (solides) comme : bois, papier, textile, plastique thermodurcissable, PVC, autres matériaux enflammé. Indiqué par un nombre, suivi par la lettre « A ». Le numéro se réfère au feu dirigé standard.
B (liquides et solides fusibles) comme : hydrocarbures (pétrole, essence, mazout); solvants (alcools, l'acétone, essence de térébenthine) la graisse, huiles, peintures lubrifiantes; Thermoplastiques comme PE, PP, etc.. Indiqué par un numéro, suivi de la lettre B. Le numéro se réfère au feu dirigé standard.
C (gaz) le propane, butane, gaz naturel, etc.. Désignés par la lettre C sans référence à un test standard.
D (métal) fer dépôts, poudre d'aluminium, magnésium, sodium, titane, etc.. Par le producteur pour chaque type de métal basé sur des tests adaptés personnalisé. Tableaux électriques est indiqué par un (E) sans référence à un test standard.
F (graisses, huiles de friture) classe contenue dans prEN2 / A1 graisses et des huiles de friture Indiqué par un nombre, suivi par la lettre F. Le nombre se réfère au feu dirigé standard.

5.1.2.Types d’agents d’extinction

a) Eau
L'eau est l’agent d'extinction le plus couramment utilisé et convient pour éteindre les incendies de classe A. Des moyens ajoutés peuvent améliorer la capacité d’extinction des extincteurs à eau.
b) Eau/Mousse
Un extincteur à eau/à mousse convient pour éteindre les incendies de classe A et peut également être utilisé pour la classe B parce que la mousse se distribue sur la surface du liquide et le feu est asphyxié. L’agent d’extinction doit être adapté au type de liquides inflammables (polaire ou non polaires)
c) Poudre sèche
Il existe plusieurs types de poudre d’extinction, lesquels deux sont utilisés le plus: un type n'est qu’ approprié pour éteindre les incendies de classe b et C et est appelé, par analogie, poudre sèche-C; l'autre type est adapté pour éteindre les incendies des classes A, B et C et est appelé, par analogie, poudre sèche-ABC.
Les poudres à extinction doivent être conformément aux normes EN615 et EN615/A1. Les poudres à extinction sont souvent également utilisables pour éteindre les incendies de classe F.
d) Dioxyde de carbone (CO2)
Le dioxyde de carbone est adapté pour éteindre les incendies de classe B et C, mais il a une capacité d'extinction plus petit que des poudres d’extinction. Dioxyde de carbone pour application comme agent extincteur doit être conformément à la norme EN 25923.
e) Agents extincteurs pour des feux de métal.
Cet agent d'extinction est essentiellement d'un type spécial de poudre d’extinction. Les agents d’extinction adéquats sont à déterminer individuellement pour chaque application en accord avec le fournisseur.
f) Produits chimiques humides.
Il s'agit d'un type d'agent d'extinction qui est mieux adaptée pour éteindre les incendies classe F que l'eau / mousse, de dioxyde de carbone et de poudre d’extinction. Les produits chimiques humides peuvent aussi servir pour les incendies de classe A et B, mais n'ont pas la même capacité d'extinction que les autres agents d'extinction.
g) Gaz d’extinction (alternatives Halon).
Le protocole de Montréal et la réglementation européenne 2037/2000/EG déterminent que le halon-gaz d’extinction devraient être prises hors d'usage et que tous les extincteurs avec ces gaz d’extinction doivent être changer par une solution de rechange alternative appropriée.
Cette énumération n’empêche pas que les autres substances peuvent être appliquées comme agent d’extinction par le développement de la technique.

5.1.3. Types d’extincteur portable.

Il existe plusieurs méthodes pour faire pression sur l’agent d’extinction dans les extincteurs pour l’extruder de l’appareil.
a) Extincteur avec cartouche à gaz propulseur (sparklet), dans lequel l'agent d’extinction est extrudée en raison de la pression d'un cartouche de gaz de pression. Il s'agit d'un composant assurant la rétention de la pression qui est fixé dans ou à l’extérieur de l’extincteur et qui contient un gaz propulseur qui fait de la pression seulement quand on l’utilise.
b) Extincteur sous pression permanente, dans lequel l’agent d’extinction est extrudée en raison de libération de la pression présente dans le corps.
c) Extincteur sous pression permanente avec membrane, dans lequel le corps est ferme par une membrane. La méthode pour exercer pression sur l’appareil ne joue aucun rôle dans le choix de l'agent extincteur.

5.1.4.Paramètres supplémentaires dans le choix du type de l’extincteur.

5.1.4.1. Poids de l'extincteur.

Le poids d'un extincteur portable est limité à 20 kg (zie EN-3)

5.1.4.2. Installations électriques sous tension.

Tous les extincteurs près des installations électriques sous tension, doivent être convenable pour un incendie dans l’installation. Les extincteurs qui sont pris en considération sont indiqués dans le tableau 2. Dans certaines circonstances, des extincteurs avec l'eau vaporisée ou de l’eau avec agent moussant conviennent aussi pour cela, quand ils sont conformément au critère di-électrique de EN3. Dans ce cas, la portée d'application est mentionnée sur l’appareil.

5.1.4.3. Portée efficace

La portée d'application nécessaire de l'incendie devrait être prévue par la disposition du risque d'incendie. La portée d’application horizontale d'un extincteur portable est :
- de 2 à 4 m pour un extincteur à eau, selon la finesse du jet spray
- 3 à 4 m pour un extincteur à poudre ou à mousse
-m 1 à 2 m pour un extincteur de CO2
La portée d’application horizontale d'un extincteur mobile est :
- de 5 à 10 m extincteur à eau , extincteur à poudre ou à mousse
- m 2 pour un extincteur de CO2

5.1.4.4. La visibilité

Le décharge d’un extincteur à poudre dans un conduit couvert entrainera une réduction de visibilité soudaine. Temporairement, ça peut entraver l’évacuation, le sauvetage ou autres aides. Pour cette raison, on doit préférer placer des extincteurs à eau ou à eau/à mousse dans des endroits tels que les hôpitaux, les maisons, les hôtels etc.

5.1.4.5. Sensibilité météorologiques

Le fonctionnement de l’extincteur est affecté par la température ambiante. La norme EN3 fournit une portée de température où l'extincteur peut travailler suffisamment fiable. Les extincteurs ne seront pas établie dans des endroits où ils sont exposés à des températures hors de la portée de l’application.

5.1.4.6. Risque pour la santé

Les agents d'extinction ne sont pas mortels lorsqu'ils sont utilisés comme prescrit. Le décharge de CO2 ou d’un autre agent extincteur gazeux n’empoisonnera pas l’air ambiant, tenant compte de la distance de l’utilisation sécuritaire, même dans une salle. Cependant, il est recommandé de quitter l’espace au plus vite et de ventiler après pour restaurer la teneur en oxygène normale.
Quand on choisi pour des extincteur à poudre, on doit tenir compte de l’effet d’inhaler la poussière fine, par exemple par les malades qui ont de maladies respiratoires ou par des bébés et des jeunes enfants.

5.1.4.7. Dommages collatéraux.

Les agents d’extinction peuvent faire aussi du dommage supplémentaire aux objets qui ne sont pas directement impliqués dans l'incendie. Le choix de l’agent d’extinction doit reposer principalement sur l'efficacité et la sécurité, mais les dommages collatéraux devrait également être considérées.
L'utilisation d’extincteur à poudre près des appareils sensibles de corrosion, d'équipements électroniques ou de nourriture, n'est pas recommandée. L'utilisation des extincteurs à eau dans le voisinage d'objets sensibles à l'humidité ou irrécupérables n'est pas recommandée.
Bien qu’ils aient généralement moins de capacité d’extinction, des agent d’extinction à gaz (comme le CO2) sont recommandés, parce qu’ils ne causent presque rien de dommage collatéraux.

5.1.4.8. Rechargement d’extincteur.

Le choix de l’extincteur doit être pris en compte avec la fréquence d'utilisation. Dans les cas où on peut s’attendre une utilisation régulière, soit par la nature du danger d'incendie, soit par la nécessité des exercices d’extinction, on préférera des extincteurs facile à recharger.

5.1.4.9. Danger d’explosion de la poussière

Pour la lutte contre les incendies dans les zones avec le danger d’explosion de la poussière ( Zone 11 Conformément à la directive ATEX) il est nécessaire d’assurer que la poussière empilée ne soulève pas par le jet d’extinction. Pour ceci, on utilisera des agent d’extinction humides, des extincteurs à mousse ou des extincteurs avec des gicleurs adaptés.

5.1.4.10. La réactivité

Quand on choisi l’extincteur, on doit prendre en compte les réactions chimiques possibles entre l’agent d’extinction et le risque sécuritaire.

5.2. Détermination du nombre d’extincteurs.

La protection d’un bâtiment ou une installation avec des extincteurs se compose d’une protection générale de la zone et une protection supplémentaire pour des activités et des objets spécifiques. La méthode pour déterminer le nombre d’extincteurs est décrite dans l'annexe C.
La détermination du nombre d’extincteurs est faite à une base de zone par zone. Le nombre d’extincteurs destinés pour la protection générale n'est pas liée à la présence possible d'autres équipement de lutte contre l’incendie comme les bobines, les systèmes d’extinction, les installations pour les pompiers, des gicleurs d’incendie, des extincteurs, etc..
Après qu’on a déterminé le nombre d’extincteurs qui sont nécessaires pour la protection de la zone, on vérifiera les activités et objets au risque de feu majoré zone par zone, qui exigent des extincteurs supplémentaires aux places spécifiques.

5.2.1. Protection de la zone générale.

Le nombre d’extincteurs dépend de la surface du plancher (m2) de la zone, de la nature du danger d'incendie, de la capacité d'extinction de l'appareil et du une distance de marche maximum de l'extincteur plus proche.

5.2.1.1. Classement de zone.

Le bâtiment est divisé, étage par étage, en zones de base. Une zone de base est déterminée comme un étage ou une partie de celui-ci (zone) où :
- se passe le même type d'activité (production, stockage, bureaux, résidentiel) ET
- empêche la même classe de feu dominante ET
- toutes les parties de la zone sont adjacentes.
L'aire de plancher d'une zone est la surface horizontale brute, mesurées à l'intérieur de la circonférence de les murs extérieurs. La surface des murs intérieurs ne devrait pas être déduite.
Une zone de base de moins de 30 m2 sera considérée comme une activité spécifique et sera traitée comme tel (voir le par. 5.2.2).
Les zones, ou leurs parties, avec la même activité et de la classe de feu dominante doivent encore être considérées séparément si elles sont adjacentes, mais avec la présence d'obstacles qui font une partie des extincteurs inaccessible.
Des zones avec la même activité, qui sont séparées par une séparation ignifuge (mur ignifuge ), devraient être considérées comme des zones différentes (non-adjacentes). Des portes fermées, ou des portes qui ferment en cas d’incendie, peuvent modifier une zone dans des zones non adjacentes.

5.2.1.2. La nature du risque d'incendie.

Pour chaque zone, on fixe la classe de feu dominante. Les possibilités suivantes existent:
- Classe de feu dominante A
- Classe de feu dominante B
- Les classes de feu A et B sont tous les deux significatif présent
- Classe de feu dominante D.
Les classes de feu C et F s'appliquent uniquement pour la protection de l'objet.
Quand dans une zone uniquement la classe de feu A, B ou D est dominante, les extincteurs doivent répondre aux critères de la classe de feu dominante. Quand dans une zone les classes de feu A et B sont présent tous les deux, les extincteurs doivent répondre aux critères pour les deux classes de feu.
La nature du risque d’incendie est également déterminée par les activités (voir annexe B)
On distingue:
- Activités avec risque d'incendie faible (type L)
- Activités avec risque d'incendie modéré (type M)
- Activités à risque d'incendie élevé (type H)
Le total de la capacité d’extinction nécessaire des extincteurs disponibles est déterminé en fonction du classe de feu et du type de l’activité.

5.2.2. Détermination du nombre d’extincteurs avec la méthode des unités de base.

Pour chaque base de zone la quantité des extincteurs exigés est déterminée par le quotient de la surface de la zone divisé par l’unité de protection, arrondi à la moitié supérieure de l’unité d’extinction.
. L'unité de protection pour une zone avec classe de feu A dominante est :
150 m² pour une activité à risque d'incendie faible et modéré.
100 m² pour une activité à risque d'incendie élevé.
Quand il n’y a pas d’autres moyens pour combattre l’incendie comme les bobines, des bouches à eau intérieure, des gicleurs d’eau,… on doit doubler la quantité calculée.
- L'unité de protection pour une zone avec classe de feu B dominante est à 100 m2:
Dans chaque zone, on a suffisamment installé des extincteurs pour obtenir la quantité d’unités d’extinction exigée. Au moins la moitié des extincteurs sont des appareils d'une capacité de 1 ou 1,5 unité d’extinction. Une unité d’extinction est exigée par 100 m2 ou une fraction de celle-ci pour les cas particuliers des bâtiments autonomes (p.e. un corps de garde) ou des entre-planchers (des plates formes, des mezzanines, etc.) avec un plancher jusqu'à 200 m2.
- Des cas spéciaux
Le choix du type et le nombre de feu pour une zone avec la classe de feu dominante D doivent être déterminés en consultation avec le fournisseur de la fusion en fonction du métal à éteindre et de la capacité d’extinction de l'appareil. Ce choix est soumis à l'autorité compétente. L'utilisation des extincteurs de CO2 n'est pas recommandée pour la protection générale d’un bâtiment, mais il est plutôt recommandé pour la protection de l'objet. Il est autorisé à tenir compte de la présence des extincteurs plus âgés qui ne respectent pas les normes EN3 quand on a la garantie qu'ils peuvent être utilisés d'une manière appropriée en cas d'incendie. (voir annexe D).

5.2.3. La distance de marche

L’extincteur doit être placé afin que la distance à l'appareil le plus proche dans une zone avec classe de feu dominante A n'est pas plus loin que:
- 20 m mesurés selon le cours des allées
- ou 15 m mesuré de point à point dans l'espace.
L’extincteur doit être placé afin que la distance à l'appareil le plus proche dans une zone avec la classe de feu dominante B ne dépasse pas:
- 15 m mesurés selon le cours des allées
- ou 10 m mesuré de point à point dans l'espace.
Les extincteurs peuvent être regroupés tant que les distances maximales de marcheurs sont respectées.

5.2.4. Protection supplémentaire.

Dans un bâtiment, certains objets avec un risque spécifique demandent de l’attention particulière. Des exemples sont des installations techniques, des installations de cordon de soudure et autres lieux de travail avec une flamme nue, des zones avec des liquides inflammables ou gaz, des laboratoires, des zones d’empilement, des entrepôts frigorifiques et des installations de congélation.

5.2.4.1. Protection de l'objet

Des objets, tels que les installations de chauffage, les systèmes informatiques, les installations énergie électrique, les transformateurs et les condensateurs, les compresseurs, les générateurs, ont un risque d’incendie spécifique et demandent un extincteur en plus dans l’environnement, sauf quand:
- l’agent d’extinction choisi pour cette zone pour la protection générale est aussi adéquat pour ce risque spécifique
- ET l’extincteur se trouve au moins de 5 m de l’objet.
Des extincteurs supplémentaires pour la protection de l’objet doivent contenir un agent d’extinction approprié et peuvent avoir une autre capacité que les extincteurs pour la protection générale. Des extincteurs supplémentaires doivent être fixés au maximum de 5 mètres d’objet, sur une place où le risque même ne peut pas empêcher l’usage.
Pour les installations électriques sous tension, un extincteur doit être choisi qui est approprié pour cette application avec un agent d’extinction adéquat pour la classe de feu de la même installation quand la tension n’est plus là. Pour la plupart des installations électriques c’est la classe de feu A, pour des appareils contenant de l’huile ou du pétrole ce sera la classe de feu B.

5.3. Placement des extincteurs.

En général, les extincteurs doivent être établis clairement visibles pour les gens qui l’utilisent. Les endroits les plus appropriées sont des sorties, des passages aux sorties (d’urgence), des salles d’escalier, des lobbies et des perrons. Des extincteurs ne peuvent pas être établis à côté des risques qui peuvent empêcher l’usage.
Les extincteurs peuvent être placés dans une armoire de classement qui a ou une porte transparente, ou l’ icône pour l’extincteur conformément à la législation. Les armoires ne peuvent pas être fermées, sauf dans les situations où il y a de danger pour une utilisation abusive et sauf quand on dispose d’un accès d’urgence à l’extincteur. Dans ces armoires peuvent également être des autres installations de protection du bâtiment comme des boutons de signalisation, des bobines de la paroi et les bouches d’incendie. Les extincteurs doivent être fixées aux supports. Quand l’extincteur court le danger d’être détaché par un impact, des
vibrations, des chocs ou d’autres mouvements, ce sera fixé avec un support, approuvé par le fournisseur ou ce sera protégé d’une autre façon.
Des extincteurs mobiles sont situés sur un endroit barré et destiné à eux.
Les extincteurs sont donc placés de telle façon que les instructions d’utilisation et l’indication de la capacité d’extinction sont visibles sur le front. Des extincteurs établis à l’extérieur d’un bâtiment doivent être protégés contre les conditions météorologiques avec des moyens adaptés. Des extincteurs à eau devraient être protégés contre le gel. Des extincteurs dans un environnement corrosif devraient être protégés contre ceci.
La place des extincteurs doit être identifiée avec des icônes conformément à la législation. Les icônes sont disposés ainsi qu'ils sont visibles à l'utilisateur à la direction de l'accès du local. L’extincteur doit être placé afin que la poignée est entre 0,80 m et 1,5 m au-dessus du sol.

5.4. La conservation et l'entretien périodique.

Le fournisseur livrera le manuel dans lequel on trouve les conditions, recommandations et avertissements nécessaires pour l’usage correcte à l’exploitant ou son représentant d’un bâtiment ou d’une installation.
L’ exploitant ou son représentant désigne une personne qui prend soin de la conservations des extincteurs. L’exploitant ou son représentant désigne une entreprise autorisée qui prend soin de l’entretien périodique des extincteurs conformément à la NBN S21-050.
Toutes les inscriptions, comme les marques sur l’extincteur, le mode d’emploi, la marque, les certificats attestant, les conditions techniques, etc., peuvent en aucun cas être enlevés, recollés ou modifiés, même partiellement.
Après un incendie, les extincteurs utilisés doivent immédiatement être remplis ou changés par des extincteurs de la même capacité d’extinction, dès que la place de l’incendie est libérée par le gouvernement.
L’exploitant ou son représentant doit informer l’entreprise autorisée dans chaque cas de changement de situation qui a un impact sur la protection d’incendie.

Nos Services

Ma Commande

Modes de Livraison

Moyens de Paiement

Service après-vente

 

Aide

Rechercher un produit

Nous contacter

Plan du site

Conditions des Offres Promotionnelles

 

 

Ornicom Security products

© 1989 - 2017 Ornicom Tous Droits Réservés.
 
5550 Alle-sur-Semois Belgium
Tel:+32 61 48 01 50
Fax:+32 61 48 01 51
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Méthodes de Paiement
SSL