Central Incendie, Testeur de détecteur, Transmetteur GSM, Vidéosurveillance

Ornicom vous propose une très large de gamme de produits de Sécurité

Détection Incendie & Matériel de Test, Evacuation des fumées, Détection de Gaz ATEX, Vidéosurveillance, Alarme Intrusion, Contrôle d'accès, Signalisation, Câblage

Transmetteur GSM/GPRS/IP, Simulateur de ligne de Tellsystems

Tous les modèles de détecteur de Flamme Spectrex

centrale incendie | testeur détecteur incendie | transmetteur gsm

Définition :

détecteur de fumée

On appelle détecteur d'incendie un composant d'un système de détection incendie qui contient au moins un capteur surveillant de manière soit continue, soit de façon discontinue à intervalles réguliers, au moins un phénomène physico-chimique associé à un incendie, et qui fournit un signa correspondant à la centrale de détection ou E.C.S. (équipement de contrôle et de signalisation).

Centrale de détection incendie

Equipement de contrôle et de signalisation

Classification :

Les détecteurs d'incendie peuvent être définis suivant différents critères. Ceux-ci peuvent être par exemple :

- Le phénomène détecté

  • Détecteur de chaleur
    • Détecteur sensible à une élévation de température
    • Parmi tous les types de détecteurs disponibles, les détecteurs de chaleur sont généralement considérés comme étant les moins sensibles. Ainsi, un détecteur de chaleur se déclenchera lorsque les flammes de l'incendie atteindront environ un tiers de la distance séparant le foyer de l’incendie du plafond. Les détecteurs de chaleur de type thermovélocimétrique sont plus appropriés lorsque les températures ambiantes sont basses ou varient lentement, tandis que les détecteurs à température fixe sont plus adaptés lorsque la température ambiante est susceptible de varier rapidement pendant de courtes périodes. En général, les détecteurs de chaleur ont une plus grande résistance aux conditions ambiantes hostiles que les autres types de détecteurs.

  • Détecteur de fumée
    • Détecteur sensible aux particules des produits de combustion ou de pyrolyse en suspension dans l'air
    • Les deux types de détecteur de fumée, les détecteurs de fumée à ionisation et les détecteurs de fumée optiques, ont un champ de sensibilité suffisamment large pour être d'une utilisation généralisée. Il existe toutefois des risques particuliers pour lesquels chaque type est particulièrement approprié (ou particulièrement inapproprié).
    • Les détecteurs de fumée à ionisation sont particulièrement sensibles à la fumée contenant de fines particules produites par exemple par les feux s'embrasant rapidement, mais ils sont moins sensibles aux plus grosses particules présentes dans la fumée opaque pouvant être produite par les matériaux à combustion lente.
    • Les détecteurs fonctionnant suivant le principe de la lumière diffusée sont sensibles aux plus grosses particules, absorbantes sur le plan optique, présentes dans la fumée opaque, mais sont moins sensibles aux fines particules trouvées dans les feux à combustion propre. Certains matériaux, quand ils sont surchauffés (par exemple le PVC) ou brûlés lentement (par exemple la mousse de polyuréthanne) produisent de la fumée comportant principalement de grosses particules auxquelles les détecteurs, fonctionnant suivant le principe de la diffusion ou de la transmission de la lumière, sont particulièrement sensibles.
    • Les détecteurs de fumée à aspiration utilisent un système de tube pour prélever l’atmosphère de la zone surveillée et transporter l’échantillon vers un capteur qui peut être éloigné de la zone surveillée. Un tube de prélèvement comporte habituellement plusieurs orifices et la densité de fumée mesurée par le capteur correspondra à la valeur moyenne de densité de fumée mesurée au niveau de tous les orifices du tube. Les détecteurs de fumée à aspiration sont souvent utilisés pour la surveillance d’équipements électroniques.

    • Les détecteurs linéaires sont généralement sensibles à l’obscuration d’un faisceau de lumière et sont par conséquent sensibles à la valeur moyenne de densité de fumée présente sur toute la longueur du faisceau. Ils sont donc particulièrement appropriés lorsque la fumée peut être dispersée sur une grande surface avant d'être détectée et ces détecteurs peuvent représenter l’unique type de détecteur de fumée autorisé en dessous des plafonds élevés.

    • En général, les détecteurs de fumée ont des temps de réaction largement plus courts que les détecteurs de chaleur, toutefois ils peuvent être plus enclins à donner de fausses alarmes s’ils ne sont pas correctement installés. Les détecteurs de fumée ne peuvent pas détecter les produits des liquides brûlant proprement (tels que l'alcool). S’il est probable qu’un incendie sera limité à de tels matériaux, et n’impliquera pas d’autres matériaux combustibles, il convient alors d'utiliser des détecteurs de chaleur ou de flamme dans la zone concernée.

    • Lorsqu’il existe une activité de production ou d'autres processus produisant de la fumée, des émanations, de la poussière, etc. qui risqueraient de déclencher les détecteurs de fumée, il convient d’envisager un autre type de détecteur, par exemple un détecteur de chaleur ou de flamme.

  • Détecteur de gaz
    • Détecteur sensible aux produits gazeux de combustion et/ou de décomposition due à la chaleur. Certains gaz tels que le CO, le CO2 et le NH3 se dégagent lors de chaque incendie. Les détecteurs de gaz sont en mesure de détecter ces gaz et d’interpréter leur présence comme preuve d’un incendie.
  • Détecteur de flamme
    • Détecteur sensible à la radiation émise par les flammes provenant d'un feu
    • Les détecteurs de flamme détectent la radiation émise par les incendies. La radiation ultraviolette, la radiation infrarouge ou une combinaison des 2 peuvent être utilisées.

    • Le spectre des radiations émises par la plupart des matériaux enflammés est d’une largeur de bande suffisamment importante pour être captée par tout détecteur de flamme, pour certains matériaux (comme les matériaux non-organiques), il peut être nécessaire de choisir des détecteurs de flamme en mesure de réagir à des parties spécifiques du spectre de longueurs d’onde. Les détecteurs de flamme peuvent réagir à un feu ouvert plus rapidement que ne peuvent le faire les détecteurs de chaleur ou de fumée. En raison de leur incapacité à détecter les feux couvants, il n’est pas recommandé d'envisager les détecteurs de flamme comme détecteurs d'utilisation généralisée. En raison de la transmission par radiation, il n'est pas nécessaire d'installer de détecteur de flamme au plafond.

    • Les détecteurs de flamme sont particulièrement appropriés à une utilisation dans des applications telles que la surveillance générale de grandes zones dégagées dans les entrepôts, les dépôts de bois, ou la surveillance ponctuelle de zones critiques où un feu ouvert peut se propager très rapidement, par exemple au niveau des pompes, vannes ou réseaux de tuyauteries contenant des liquides inflammables, ou encore dans le cas de zones comportant des matériaux inflammables peu épais orientés verticalement tels que des panneaux de bois ou des peintures à l'huile. Il ne convient d'utiliser les détecteurs de flamme que si la vue sur la zone à protéger est dégagée.

  • Détecteur multicritère
    • Détecteur sensible à plus d'un phénomène provenant d'un feu (par exemple détection de fumée et de CO). Les avantages de ces systèmes sont fonction de l’algorithme utilisé pour décider des conditions prouvant la présence d’un incendie. La quantité plus importante d’informations provenant de la combinaison peut réduire le nombre de fausses alarmes dues aux conditions environnementales de manière significative.

- La façon dont le détecteur répond au phénomène détecté

  • Détecteur statique
    • Détecteur provoquant une alarme lorsque la grandeur du phénomène mesuré dépasse une valeur limite ou seuil pendant un temps déterminé
  • Détecteur différentiel
    • Détecteur provoquant une alarme lorsque un écart entre deux valeurs d'un phénomène mesuré, en deux endroits ou plus, excède une certaine valeur pendant un temps donné
  • Détecteur vélocimétrique
    • Détecteur provoquant une alarme lorsque la vitesse de variation du phénomène mesuré (par exemple la chaleur), excède une certaine valeur durant un temps suffisant

- La configuration du détecteur

Classification des détecteurs

- Détecteur ponctuel

  • Détecteur répondant au phénomène capté au voisinage d'un point fixe

- Détecteur multi ponctuel

  • Détecteur qui répond au phénomène capté au voisinage d'un certain nombre de points fixes

Détecteur multiponctuel

- Détecteur linéaire

  • Détecteur qui répond au phénomène capté au voisinage d'une ligne continue

Détecteur Beam Détection Beam

Détecteur de type Beam

Nos Services

Ma Commande

Modes de Livraison

Moyens de Paiement

Service après-vente

 

Aide

Rechercher un produit

Nous contacter

Plan du site

Conditions des Offres Promotionnelles

 

 

Ornicom Security products

© 1989 - 2017 Ornicom Tous Droits Réservés.
 
5550 Alle-sur-Semois Belgium
Tel:+32 61 48 01 50
Fax:+32 61 48 01 51
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Méthodes de Paiement
SSL